L’île de Gorée

L’île de Gorée

Nous avons roulé jusqu’à Dakar avec notre voiture de location de chez “Esprit Evasions”, où nous avons pris le bateau navette vers l’île de Gorée.

Gorée est une petite île sans voiture située à 3 km de Dakar. Les petites rues avec les maisons très colorées procurent une sensation d’ambiance méditerranéenne. En partant de Dakar, avec une “chaloupe” (ferry), il faut 20 minutes de navigation. Le mieux est de prendre le ferry vers 10 heures le matin et comme cela, on peut être de retour pour le midi. Les petites rues étroites, les maisons coloniales dans des teintes roses et les bougainvillées en pleine floraison contribuent à l’atmosphère méditerranéenne. Il y fait très calme, sans voitures et très fleuri.

porte de non-retour Goree

 

 

 

 

 

 

 

Photo de la “Porte de non-retour”, d’où des millions d’esclaves furent embarqués et 2ieme  photo du monument de l’abolition de l’esclavage.

Mais Gorée est avant tout une rencontre avec l’histoire. Une visite à la “Maison des Esclaves” (construite en 1784) ne laissera personne indifférent. Au rez de chaussée, les esclaves étaient enfermés suivant leur sexe, l’âge et leur poids. Ceux qui ne pesaient pas 60 kg étaient “engraissés” jusqu’à ce qu’ils atteignent le poids nécessaire pour ensuite être déportés. Les guides très documentés nous faisaient vraiment sentir les drames et souffrances de l’esclavage avec un regard sur “le nouveau monde” en face. 

Au total on estime que 12 MILLIONS de nègres venant d’Afrique ont été déportés pour être vendus comme esclave. Du fait qu’il y a toujours eu des guerres ethniques en Afrique et que les ethnies entre elles prenaient également des hommes en esclavage. Au départ, les Hollandais rachetaient ces esclaves pour un peu de miroirs et de perles. Beaucoup d’esclaves ont embarqué depuis l’île de Gorée, devant les côtes du Sénégal. Gorée provient du néerlandais “Goede Reede”. Goedereede ou en abrégé Goeree veut dire port protégé, une bonne place pour arrimer un bateau. On estime que seul la moitié des esclaves ont survécu au voyage en Amérique.

 

Sur l’île, il est indéniable que le tourisme soit une source de revenu.
C’est ici aussi que nous avons appris comment sont faites les peintures en grain de sable.

Vers une autre excursion