Saly

Saly

Saly Portudal

Saly (aussi Sali ou Saly Portudal) est une station balnéaire à la Petite Côte du Sénégal, à environ 80 kilomètres au sud de Dakar. L’endroit est connu comme étant un des plus grands lieux touristique de l’Ouest de l’Afrique.

Saly était au départ une base commerçante portugaise et se nommait Sali Portugal. Saly fait partie du département de M’bour dans la région de Thiès et a peu d’habitants permanents. On estime à 20.000 le nombre de personnes qui y séjournent.

 

Séjour

Comme touriste, on peut choisir différents hôtels, ou bien une résidence où on peut louer une villa ou un appartement. Possibilité d’hôtels via: Saly Hotels

Pour celui qui souhaite investir dans l’immobilier, cette cité balnéaire offre beaucoup de possibilités.

 

 

Nous avons logé chez des amis dans la résidence Le Totem.

Cette résidence se trouve à seulement 800m de la plage, et à environ 10 minutes de promenade du centre de Saly. On trouve facilement un taxi en levant simplement la main et on paie la course environ 300 CFA

Shopping

 

  • Il y a plusieurs supermarchés à Saly et on trouve aussi des commerces courants (fruits & légumes, boulangers, épiciers)

 

Restaurant

 

  • en ce qui concerne les sorties, il y a différents restaurants, que l’on peut conseiller avec beaucoup de plaisir comme: Pizzeria Le Petit Zinc, restaurant La Riviera, restaurant L’ Endroit M

Excursions dans les environs de Saly

 

Esprit Evasion Quads

Tout près de la nouvelle mairie de Saly, on trouve Esprit Evasion Quads où Laurent propose diverses excursions. On peut également louer ici une voiture avec ou sans chauffeur.

Nous avons loué des quads avec un guide, Raymond, qui nous a guidé pendant une demi-journée et nous a fait découvrir les environs de Saly. Ici, nous avons découvert quelques villages, la forêt de baobabs Malicounda, la lagune de Somone, les mangroves et la plage et nous avons roulé sur plusieurs pistes pour revenir vers Saly.

Les pistes traversant la forêt de baobabs de Malicounda sont absolument magnifiques.

Pendant la saison sèche, il est possible de rouler dans la mangrove (novembre jusqu’à mi-juin).

Il y a beaucoup de serpents au Sénégal. Certains sont vraiment une menace pour les humains et les animaux comme les vipères venimeuses, les cobras, pythons et autres mambas noirs. Il vaut mieux être prudent et prendre ses précautions: long pantalon et chaussures fermées ne sont pas du luxe! Cet exemplaire mesurait certainement 2,5 m mais s’est enfui lorsque nous avons approché.

Lors d’un arrêt dans les villages, tous les enfants viennent à vous. Le guide qui vous accompagne connait bien souvent les gens du village et des gadgets et des bonbons sont les bienvenus.

Raymond nous a donné beaucoup d’explications pendant les excursions, au sujet des gens dans les villages, de la nature, des plantes et arbres, à propos des termites… Sans guide, on ne s’y retrouve certainement pas et on perd une partie intéressante du voyage!!

A un endroit, il y avait encore un peu d’eau et en suivant le chemin indiqué par le guide, il n’y a aucun problème!

Parc Exotique de N’Guerigne

Le parc avec les oiseaux exotiques se trouve à moins de 5 km de Saly et bien qu’il ne s’agisse pas d’oiseaux typiquement sénégalais, la visite en vaut certainement la peine! Les oiseaux y sont bien soignés et le guide vous explique les familles d’oiseaux lors d’une visite guidée.

Jean-Pierre Chollet, d’origine française, venant du Lot et Garonne, à la fin de sa carrière a succombé à sa passion: sa collection de perroquets est phénoménale. Il entretient et gère ce parc avec son amie sénégalaise Henriette. Il a encore des plans concrets pour agrandir le parc et créer aussi un restaurant. Vous trouverez plus d’info via ce lien Parc Exotique de N’Guerigne